Archives pour la catégorie Bassin de la Taude

ETB obtient un arrêté qui encadre l’épandage de l’élevage avicole de la Motte au droit de la Taude

Un arrêté concernant  l’élevage avicole de la Motte vient d’être pris le 5.7.2017. Il est pour nous une double source de satisfaction:

-d’une part, des mesures sont prises pour protéger la Taude des risques liés à l’épandage sur certaines parcelles de Saint Brice; -d’autre part, sur le rôle positif que notre association à joué dans ce dossier.

Pour mémoire, nous sommes intervenu au cours de l’enquête publique, en produisant un dossier argumenté que vous avez pu lire, pour faire savoir les risques liés à l’épandage près d’une rivière où plus d’un million d’euros d’argent public va être dépensé pour remettre celle-ci en état.

En parallèle, nous avons pris contact avec les responsables environnement de la Préfecture dans un contexte où le conseil municipal de Saint Brice s’était opposé à tout épandage sur sa commune , dans le cadre de ce projet.

Une importante réunion à eu lieu en mairie de Saint Brice avec Mr Boisseau, deux représentants de ETB, le responsable environnement de la Préfecture, Mr Belbeoc’h, Mr Godefroy, co-président de FE53, ainsi que le pétitionnaire, Mr Gasnier. Au cours de cette réunion, tous les participants se sont mis d’accord pour que soient intégrées à l’arrêté, des mesures importantes de protection de l’environnement. Celles-ci sont effectivement reprises en tout début de l’arrêté, leur donnant donc toute leur importance. Les voici:

« Etant entendu que:

-l’épandage du lisier de canards produit par la Sarl AVM sur les parcelles 33 et 34 exploitées par le GAEC de la Motte sera autorisé sous réserve du respect des dispositions ci-après

-l’îlot 33 sera boisé sur une surface d’environ 9000 m2 en complément de la haie existante,

-un busage de fossé qui traverse l’îlot 33 sera réalisé afin de
favoriser le travail du sol perpendiculairement à la pente,

-le linéaire des haies existantes sur l’îlot 34 en culture,sera maintenu,

-les aménagements agroécologiques et autres prévus sur l’îlot 33 feront l’objet d’un accord préalable des services de la direction
départementale des territoires,

les engins agricoles lourds pour réaliser l’épandage ne traverseront pas le bourg de la commune de Saint Brice. »

Voici donc une bonne conclusion à un travail collectif dont il ne reste
plus qu’à s’assurer qu’elle est correctement mise en place.

Enquête Publique élevage avicole « La Motte » – St Denis d’Anjou, St Brice, Morannes

Déposition en mairie de Saint Denis, samedi 4 mars 2017

Ce projet doit tenir mieux compte des conditions environnementales dans lesquelles s’inscrit la partie épandage et, essentiellement, en ce qui concerne les apports de nitrates et leur impact négatif sur la qualité des eaux de la Taude et de la Morinière.

A cet égard, à la lecture du projet, il nous a paru frappant que l’impact global de celui-ci est, en fait, en-dessous des maximum réglementaires autorisés, même si les pressions sont proportionnellement beaucoup plus fortes sur les prairies et quasiment à leur maximum (Annexe 1) : pression azotée exercée sur les prairies par rapport aux cultures. Or, rappelons que  ces prairies sont des zones importantes à protéger et qu’en proximité de rivière et souvent inondables, elles transfèrent sans constituer une quelconque barrière, les nitrates dans le bassin fluvial. Nous en tirons la conclusion à partager avec les autorités publiques et les pétitionnaires, qu’un rééquilibrage doit être possible sans difficulté excessive, pour mieux réconcilier projet économique et protection écologique a minima, entre épandage des prairies et épandage des cultures, d’autant plus que ce sont au total 30 parcelles d’épandage dont le pétitionnaire demande l’utilisation.

Situation de la Taude :

Cette rivière donne lieu depuis un an à un investissement considérable de remise en état, financé par les collectivités publiques.

L’investissement sera au total de 900 000 euros (source: syndicat du bassin de la Taude). Associés à cette remise en état, le syndicat et les  communes ont l’obligation de remise en bon état de la rivière, obligation posée par les réglementations Européennes  pour 2021. La Taude à donné lieu à une analyse extensive de son état en 2011 (Annexe 2) : étude Serama     préalable au contrat territorial-volets milieux aquatiques). Il y est indiqué qu’en 2010 (puis en 2011) le taux de nitrates dans la rivière était de 37mg, taux médiocre qui explique à lui seul son déclassement, les autres paramètres de la qualité de l’eau étant bons. On rappelle que la Taude reçoit, entre autres les eaux de la station de dénitrification de Grez en Bouére ainsi que les eaux du Fondrieux dont le taux de nitrates relevé dans la même étude est de 50 mg. Autrement dit, cette rivière est déjà sous pression. L’association ETB a fait pratiquer des relevés de nitrates par le laboratoire départemental de la Mayenne le 22/2/2017 (Annexe 3), qui indiquent les résultats suivants: Taude 36 et 37mg, la Morinière 47 mg et queue d’étang 5 mg. Le laboratoire nous a indiqué verbalement que ces taux étaient très médiocres compte tenu du manque de pluie sur la période précédant les prélèvements. Ajoutons que les services de l’Etat en Mayenne viennent de sortir leur mise à jour des zones vulnérables aux nitrates et tout le Sud de la Mayenne est classé vulnérable (Annexe 2bis).

Deuxième paramètre important: la Taude fait partie d’un ensemble écologique cadré par un SCoT et fait partie d’une Znieff près des coteaux de la Taude. L’annexe 4 résume les contraintes: recommandations posées par ces textes. Il est clair que le plan d’épandage tel que proposé doit et peut faire mieux par rapport à celles-ci.

Troisième  paramètre important, la Taude est bordée par des prairies inondables en particulier la partie gauche de l’îlot 33 et l’avant de l’îlot 34 de l’autre côté de la route. Celles-ci présentent d’ailleurs la flore typique de ce genre de biotope. Ce sont précisément ces prairies inondables qu’il s’agit de protéger en tant que telles mais aussi parce qu’elles constituent un système d’éponge transférant les nitrates entre les zones épandues et les cours d’eau. L’annexe 5  (Atlas des zones inondables du bassin versant de la Taude-DDT de la Mayenne Juin 2011) présente les cartes d’inondabilité des parties autour de la Taude et parlent d’elles-mêmes. Toujours concernant l’îlot 33, il convient également de noter que sa pente est très marquée vers la Taude (annexes 6 et 8) : relevés altimétriques IGN). Notre souhait est clair, il consiste à ce que la l’îlot 33 soit retirée du plan d’épandage.

 Ces mêmes cartes expliquent pourquoi nous souhaitons que soient réduits les épandages sur l’îlot 34. En effet, 3 ruisseaux courent de celle-ci sur ses côtés vers la Taude, avec le risque d’accélération d’apports de nitrates même annexe).  Ajoutons que dans ce même îlot 34 a été drainé la  parcelle cadastrale 295.

 

Situation de la Morinière :

Nous n’avons pas détaillé l’étude concernant cette rivière et nous nous sommes concentrés sur le taux de nitrates  qui comme rappelé ci-dessus est très fort sauf en queue d’étang      (Annexe 7). Il nous semble en effet que les services de l’État devraient investiguer ces éléments et en particulier  le taux préoccupant  de 47 mg qu’on peut associer   là aussi à une pente marquée de la zone d’épandage vers la rivière (Annexes 6 et 8), et envisager le retrait de la parcelle de la Morinière du plan d’épandage ).

Comme pour la Taude, les éléments de cartographie devraient permettre de voir si des prairies, éventuellement inondables, sont présentes dans ce secteur.

Conclusion :

Nous souhaitons que les services de l’Etat voient comment mettre en place les mesures proposées de façon à faire que ce projet soit acceptable pour l’environnement tout en étant viable économi-quement, grâce à l’action conjointe de l’Etat des élus du pétitionnaire et des associations.

 

Fossé ou ruisseau? Comment entretenir un ru ou une petite rivière?

Entretenir sa rivière au fond du jardin

La Taude, le Fondrieux, Le Curécy, La Bénichère , le Saint-Martin... autant de petites rivières qui sillonnent le territoire mais dont la bonne santé passe par un entretien de qualité des riverains. La loi prévoit en effet que chacun est responsable de l’entretien de la rivière qui serpente sur son terrain et ce jusqu’au milieu du lit mineur.

Bonnes pratiques et pratiques interdites

Beaucoup de riverains n’étant plus au fait des bonnes pratiques en matière d’entretien des rivières, la préfecture de la Mayenne vient d’éditer un petit guide de 3 pages listant les bons gestes… et les pratiques interdites.

Dans le même temps, les services de la préfecture ont remis à jour la carte des rivières de la Mayenne. Elle fait foi en cas de doute entre fossé ou début d’une petite rivière.

Brochure entretien des cours d’eau

carte des ruisseaux du secteur

Carte interactive des ruisseaux de la Mayenne

Comité de Pilotage Bassin de la Taude du 9 juillet 2015

barrage GomerCe comité de pilotage  se tenait en mairie de Saint-Brice à 15h et réunissait l’ensemble des acteurs mayennais concernés par la problématique de l’eau : Syndicat de Bassin, police de l’eau, Onema, département, Mayenne Nature Environ-nement, …

Le programme de travaux s’échelonne sur 5 ans et  comprend pour l’année 2016 l’ensemble de la Taude de sa source à Gomer. L’année suivante comprendra le Fondrieux et un gros chantier sur la commune de Bouère. Aucun riverain n’a opposé de refus à l’accès de sa propriété pour effectuer les besoins en travaux. Ils sont plutôt demandeurs même s’il est important de rappeler qu’il de la responsabilité du propriétaire d’entretenir les rives des ruisseaux.

Coût des travaux pour 2016 de la source à Grez :

– L’entretien des berges et de la ripisylve est évalué à 14594€ et l’enlèvement des embâcles barrant la rivière à 2640€  (ceux parallèles aux rives présentent un intérêt écologique et sont conservés).

– Les travaux d’abreuvoirs et de diversification des écoulements sont chiffrés à 22 318€

– Les actions pour la continuité écologique (passerelles bovins en bois, passerelle engin, suppression passerelles et buses, suppression d’ouvrages hydrauliques) sont évaluées à 9500€.

Les coûts sont sensiblement identiques de Grez à la confluence de la Taude avec la source.

Lors de ce comité de pilotage il a aussi été évoqué les désordre pour lequel il a été trouvé une solution satisfaisant le propriétaire.

Entre Taude et Bellebranche a aussi souligné les bienfaits désormais avérés du soutien de l’étiage du Fondrieux par la carrière du Bois Jourdan mais demande à ce que soit vérifié qu’il n’y a pas de colmatage du lit en cours.

L’ambiance est à la coopération et nous avons eu de bons échanges avec l’agent de l’ONEMA. Il nous a donné son portable pour qu’on puisse le prévenir immédiatement en cas de pollution constatée.