Archives par mot-clé : bocage

Soyons tous des sentinelles de la nature

Une application à télécharger pour défendre la nature

Qui n’a jamais voulu agir pour la nature?

Une haie, une mare, une forêt, une zone inondable,… aucune de ces composantes essentielles de la nature n’est évidemment capable de se défendre toute seule!

Oui, mais alors comment faire ? Car en effet, force est de constater que malgré cette envie, nombre d’atteintes à l’environnement ont toujours lieu : décharges sauvages, destruction de cours d’eau, déforestations, … Et en parallèle, si les solutions existent, elles sont rarement identifiées ou connues du grand public. A l’heure où le numérique connait une phénoménale expansion, c’est donc ainsi qu’est née l’ambition de Sentinelles de la Nature : créer la première communauté citoyenne connectée, partout en France, pour géolocaliser les dégradations des milieux naturels, les résoudre et promouvoir les pratiques vertueuses !

Alors si vous vous promenez et que vous identifier une atteinte à l’environnement signaler-le sur l’application sentinelle de la nature ou envoyer localement un mail à Entretaude et bellebranche (entretaudeetbellebranche@gmail.com). N’oubliez pas de préciser le lieu et d’envoyer une photo. Un bénévole de l’association se déplacera pour vérifier la nature de l’atteinte et voir ce qu’il est possible de faire pour l’empêcher, la réparer ou éventuellement la faire sanctionner.

8 octobre à 10h – Promenade/discussions – LE BOCAGE ET SA BIODIVERSITÉ SONT-ILS DES ATOUTS POUR L’AGRICULTURE?

Nous avons souhaité organiser un événement symbolisant une de nos préoccupations écologiques et pour laquelle nous menons notre combat associatif : le bocage et sa biodiversité.

Nous vous invitons à y participer comme nous l’avons fait auprès des élus locaux de notre secteur (Ballée, Beaumont-Pied-de-Bœuf, Bouère, Bouessay, Grez-en-Bouère, La Cropte, Le Buret, Saint Brice-Les Agets, Saint-Charles-la-Forêt, Saint Loup du Dorat) ainsi que du Président et des conseillers communautaires de la Communauté de Communes du Pays de Meslay-Grez. L’invitation qui leur a été adressée est jointe ci-dessous.

 Par votre engagement sur une des communes jouxtant la forêt de Bellebranche et son bocage, vous avez forcément été confrontés aux enjeux de protection du bocage.

Il y a trois ans déjà une modification du Plan Local d’Urbanisme (PLUi) de la Communauté de Communes du Pays de Meslay-Grez a mis cette préoccupation au coeur de son action.

Récemment, son Président nous a informés qu’une modification de ce PLUi allait rapidement être engagée pour notamment mettre à jour des documents cartographiques erronés empêchant trop souvent d’aboutir à la protection souhaitée. C’est une nouvelle occasion d’améliorer la prise en compte de notre bocage tout en veillant à ce qu’il ne fasse pas obstacle à l’agriculture.

Pour notre association, protection ne veut pas dire mise sous cloche du bocage. Il doit par nature (car c’est une construction de l’homme) rester compatible avec une agriculture capable de nourrir les hommes. Mais l’agriculture se doit d’adapter ses pratiques pour le respecter et en retour bénéficier de tous ses bienfaits agronomiques. En effet, la biodiversité qu’il abrite n’est pas sans effet bénéfique pour la ferme qui en bénéficie.

Pour tenter de voir avec vous comment il est possible de tenir les deux bouts de la chaîne « nourrir les hommes » et « respecter le bocage », Entre Taude et Bellebranche vous invite, ainsi que vos collègues élus au conseil, conseillers municipaux et communautaires, à venir réfléchir et partager vos compétences et vos expertises sur la thématique suivante :

LE DIMANCHE 8 OCTOBRE DE 10H00 À 12H00 ( Accueil – visite – pot/discussion)

CHEZ ISABELLE ET RODOLPHE DOINEAU

EARL des DORINES

LA BENICHERE

BOUERE 53290

(entre Bouère et St Charles-la-Forêt, sur la route du Cotillon Rouge)

Quelques mots sur l’EARL des DORINES:

Une exploitation de vaches laitières en production de lait biologique, économe et autonome. Les 55 vaches pâturent 75 ha sur les 95 ha que composent l’exploitation.

Le passage d’un système conventionnel (maïs-soja) à un système herbager s’est effectué en 2013, puis en système biologique en 2017.

L’exploitation labellisée «Label Haie» compte environ 17 kms de haies et est adhérente de la SCIC Bois Mayenne Énergi qui achète le bois déchiqueté.

La ferme adhère à l’association « Paysan de Nature » représentée en Mayenne par MNE. Réalisation d’un « diagnostic biodiversité » en 2021 avec Biolait

Réponse de Futures Énergies Mayenne Ouest aux questions d’Entre Taude et bellebranche

Point principal à retenir : « de nouvelles haies ou des arbres de haut jet seront plantés, en limite de propriété, chez les habitants qui en feront la demande…  » Alors n’hésitez surtout pas a en faire la demande si vous constatez une co-visibilité. Vous préserverez ainsi votre paysage et incidemment contribuerez à la protection du bocage et à sa biodiversité.

« Il sera surtout rappelé que les résultats des suivis post-implantation pourront engendrer des adaptations sur la mise en oeuvre de cette mesure, par exemple en avançant au mois d’avril le déclenchement du bridage. 

A cet égard, la société Futures Energies Mayenne s’engage à réaliser une étude du bénéfice qui serait apporté en termes de collisions potentielles évitées et de perte de productible résultant de cette modification de critère de bridage. « 

▪ s’agissant de la réduction de l’impact visuel pour les hameaux les plus proches : la plantation de haies ou d’arbres de haut jet en limite de propriété, chez les habitants qui en feront la demande ; (…)

– au titre des mesures d’accompagnement du projet : deux mesures sont prévues : 

▪ Mise en place d’un plan bocager sur les quatre communes d’implantation du projet voire à l’échelle intercommunale ; 

▪ 1% de l’investissement consacré à un ou plusieurs projets de développement local.  (…)

 En ce qui concerne l’impact visuel sur les habitations, l’étude mentionne, notamment, que les haies existantes seront préservées et que de nouvelles haies ou des arbres de haut jet seront plantés, en limite de propriété, chez les habitants qui en feront la demande, pour un coût estimé à 60 000 euros.

Projet Eolien Bouère-St Denis d’Anjou : Entre Taude et Bellebranche dépose favorablement mais émet 3 réserves

Ce mardi 18 juillet, Entre Taude et Bellebranche, a remis au commissaire enquêteur ses remarques sur le projet de grand éolien dont 5 éoliennes seront implantées sur ou en bordure de Bouère.

Notre association est sans ambiguïté possible favorable à un projet qui va dans le sens de la décarbonation de l’énergie. Nous émettons cependant 3 réserves afin de mieux protéger la faune locale et l’identité bocagère du secteur :

  • Extension du bridage des machines du 1er avril au 31 octobre selon les recommandations ADEME en vigueur,
  • Utilisation d’un détecteur d’impact sur les éoliennes E20 et E21 afin d’améliorer le plan de surveillance sur les chiroptères et l’avifaune,
  • Mettre en place une compensation réelle et efficace du dommage subi par le bocage en donnant des moyens financiers d’une toute autre ampleur au plan bocager. Le montant de 110 000€ est considéré comme le minimum requis.

Pour en savoir plus vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous :

Deposition-Eolien-Bouere-18-7-23.pdf

Le « GIEC » des Pays de la Loire invité à Château-Gontier

Au mois d’avril 2023, le « GIEC* » des Pays de la Loire, regroupant des experts de nombreuses disciplines et missionné par la Région Pays de la Loire, a livré son deuxième rapport sur l’avenir climatique de la Région.

Si les résultats sont sans surprise assez peu réjouissants, il existe pour ces experts des moyens de s’en sortir. Si certains efforts demandés impacteront directement nos modes de vie (transports, isolation, …), il apparaît que la nature peut se révéler un allier puissant et précieux dans notre lutte climatique avec, cerise sur le gâteau, des impacts négatifs très faibles sur notre mode de vie.

Un document très fourni qui permet de bien comprendre les raisons et enjeux du réchauffement climatique tout en découvrant des moyens de lutter contre ce phénomène.

Lien vers le rapport du GIEC Pays de la Loire

*  Sans lien institutionnel avec le GIEC international travaillant sous l’égide de l’ONU

Activité 2022 d’Entre Taude et Bellebranche

Synthèse de l’activité d’ENTRE TAUDE ET BELLEBRANCHE présentée à l’Assemblée Générale de FE53 du 27 janvier 2023 à Ste Suzanne : Protection du bocage, surveillance d’Aprochim et de Brentag, sentier pédestre, carrière,… Pour en savoir plus n’hésitez pas à cliquer sur le lien suivant : Bilan-des-actions-menees-en-2022.pdf

Rejoignez le collectif des joyeux planteurs

Entre Taude et Bellebranche soutient pleinement cette action très concrète de protection des espaces bocagers de la Mayenne. A votre tour rejoignez le collectif : devenez planteur chez les plantés ou planté par des planteurs !

« Bonjour cher-e-s planteurs et planteuses,

Avec l’automne, le vent et la pluie, une nouvelle saison de plantation d’arbres commence ! chouette !

1er rendez-vous le jeudi 1er décembre à 9h sur la ferme de Bois Gamats à Laval pour planter 500 mètre linéaires de haie.

Les conditions pour participer : être joyeu-se-x et disponible. Apporter bêche et sécateur si vous en avez, des gants bien sûr ! Et une tenue adéquate contre le froid et la pluie.

On vous servira un repas chaud au chaud le midi.

Pour s’inscrire à cette plantation, merci de remplir le questionnaire à ce lien avant le jeudi 24 novembre.

On vous renverra un mail avec les précisions de dernières minutes et les possibilités de co-voiturage.

Si vous voulez déjà noter les dates des prochaines Joyeuses plantations :

– samedi 17 décembre à Argentré

– dimanche 15 janvier à Coudray

– samedi 28 janvier à Contest

– samedi 11 et jeudi 16 février à Vaiges

On vous enverra les liens d’inscription en temps voulu.

A bientôt pour planter !

Le collectif des Joyeu-ses-x planteurs et planteuses »

Contact ;

Le PLUI 2021 du Pays de Meslay-Grez est-il réellement protecteur du bocage en Sud Mayenne ?

Hiver 2022 – Les pelleteuses toujours à l’œuvre dans le bocage…

Pelleteuse en action dans le bocage – ici près d’1 km de haie détruite

Le PLUI de la Communauté de Communes du Pays Meslay -Grez, adopté l’année dernière, était censé mieux protéger les haies du bocage du Sud-Mayenne.

Les constats opérés par Entre Taude et Bellebranche et Bocage 53 cet hiver montrent qu’il n’en est rien et que les pelleteuses ont continué à faire œuvre de destruction en toute impunité.

Profitant de la modification en cours du PLUI, notre association fera tout pour que les documents cartographiques servant de support à la protection des haies s’avèrent à court terme véritablement fiables. Nous saurons rappeler régulièrement l’engagement pris en ce sens par Jacky Chauveau, Président de la Communauté de Communes du Pays de Meslay-Grez.

Si nous avons conscience qu’il faut trouver un équilibre entre activité agricole et protection du bocage, la difficulté de la tâche ne peut plus conduire à un immobilisme de façade qui cache mal la disparition progressive des haies de nos campagnes.

Entre Taude et Bellebranche se tient à la disposition de la Communauté de Communes, des services de l’Etat et des agriculteurs pour travailler à un règlement du PLUI protecteur des haies mais compatible avec l’activité agricole.

Vous trouverez en pièce jointe le travail réalisé par notre association en collaboration avec Bocage 53 que nous mettons à disposition de tous pour pouvoir entamer ensemble une réflexion de fond sur la protection du patrimoine bocager de notre région.

Dossier réalisé par Entre Taude et Bellebranche sur les atteintes au bocage : atteintes et propositions

Bilan d’activité 2019-2020 d’Entre Taude et Bellebranche

Cher(e)s adhérent(e)s,

Une fois de plus nous sommes contraints d’annuler l’assemblée générale d’entre Taude et Bellebranche pour les raisons sanitaires que vous connaissez malheureusement tous. Il nous faudra donc attendre un peu pour nous revoir… Mais il n’est plus possible de différer une fois de plus le minimum d’informations que nous vous devons.

Avant d’aller plus avant dans la présentation du travail de l’année, il faut que chacun ait à l’esprit que notre association née en 2004, a traversé, avec vous, deux évènements majeurs :

* les carrières

*la pollution Aprochim.

Ces deux évènements ont donné d’Entre Taude et Bellebranche une image d’expertise et d’engagement militant, bien sûr très positive, mais qui peut aussi faire peur à des personnes qui voudraient venir nous rejoindre.

ALORS, SI VOUS ETES CONVAINCUS DE L’IMPORTANCE DE PRESERVER NOTRE ENVIRONNEMENT, REJOIGNEZ-NOUS !

1 – Aprochim

Cette année, une fois de plus Aprochim reste une de nos préoccupations principales. Si la COVID a paralysé l’institution judiciaire et administrative ces 6 derniers mois, tentons tout de même un regard dans le rétroviseur en 3 dates.

Fin 2019 – les enceintes mises à l’arrêt :

Suite à un nouvel accident dans une enceinte de traitement des transformateurs et une succession de dépassements dans l’année précédente, la préfecture a suspendu la production d’Aprochim le 19 novembre 2019. Si quelques mois après la société a pu reprendre quelques activités, elle est toujours aujourd’hui à l’arrêt pour ce qui est du traitement des transformateurs. C’est une vraie respiration pour les riverains et les agriculteurs du secteur. Il faut cependant noter que deux dépassements sur une parcelle agricole en limite immédiate du site ont été détectés pendant la canicule. Cela pose la question de la dépollution future d’un site, qui lors de conditions climatiques extraordinaires, certes dans des proportions infiniment moindres que par le passé, pollue encore… à l’arrêt !

 Janvier 2020 – La cour d’appel administrative de Nantes interdit le traitement par Aprochim de transformateurs étrangers fortement pollués.

Il s’agit là aussi d’une belle victoire pour un territoire qui ne pouvait pas supporter de risques supplémentaires dans la situation de vulnérabilité où il se trouvait et devant le peu de maîtrise dont faisait preuve l’usine.

Extrait « Le préfet de la Mayenne a ainsi pu en déduire que la contamination environnementale se faisait non seulement pendant les étapes de décontamination des appareils, mais aussi pendant leur manutention, et qu’une restriction appliquée aux appareils les plus contaminés aurait pour effet de réduire cette contamination »

Novembre 2020 Aprochim un pollueur-payeur quasi automatique ?

 En avril 2019 le juge civil a, à notre demande, condamné Aprochim à respecter en tous points son plan de surveillance sous peine de payer aux associations 10 000€. Aprochim a évidemment fait appel et la décision a été mise en délibéré au 15 février 2020. Depuis le jugement a été reporté plusieurs fois. La dernière date qui nous a été communiquée pour le rendu du jugement est le 24 novembre.

2)  PLUI de la communauté de commune de Meslay/Grez : enquête publique le 3 octobre

Il s’agit d’un document d’urbanisme très important car il fixe le droit des sols pour les années à venir. Dans l’esprit du législateur, ce document élaboré à l’échelle du bassin de vie est sensé mieux protéger l’environnement.

Les deux réunions de travail que nous avons faites sur le sujet montrent que c’est loin d’être le cas sur notre communauté de communes.

L’enquête publique aura lieu très prochainement du 3 octobre au 3 novembre. Nous allons donc accélérer l’analyse du dossier pour être en mesure de déposer. Toute personne qui souhaite se joindre à nous est la bienvenue.

A consulter:

http://www.paysmeslaygrez.fr/HABITER/Amenagement-du-territoire/PLUi

3) Chemin de l’abbaye de Bellebranche

Comme chaque année une petite équipe de bénévoles est allée remettre en état la portion privée ouverte au public qui permet de relier les 3 paysages monastiques : la forêt, les étangs, le bocage.

N’HESITEZ PAS A L’EMPRUNTER A PARTIR DE LA FORET DE BELLEBRANCHE.

http://www.taudeetbellebranche.com/sentier-de-labbaye/

     les co-présidents, Danielle Mothais et Benoit Marichal